Thursday, 27 August 2020

Pour préparer l’avenir, la commune de Pétange a et aura besoin de services publics forts.

Pour préparer l’avenir, la commune de Pétange a et aura besoin de services publics forts. Nous nous opposons à toute tentative de privatisation. Nous refusons des financements publics- privés (PPP) qui s‘avèrent souvent être désavantageux pour le contribuable.

 

Prendre au sérieux la démocratie communale

 

En favorisant l’information, la communication, ainsi que la participation directe aux décisions communales, nous voulons rendre les prises de décision plus démocratiques. Nous favorisons également la participation des citoyen(ne)s issu(e)s de la société civile aux commissions consultatives. Le bulletin communal «Meng Gemeng» est un élément important de communication politique. En conséquence, nous réclamons une traduction intégrale en français.

 

Soutenir les associations

 

La commune doit prendre au sérieux les associations qui oeuvrent en faveur du « vivre ensemble », les soutenir au niveau de leurs activités et mieux les intégrer dans le développement de notre commune. Ceci vaut d’autant plus en temps de crise sanitaire.

 

10% de logements locatifs sociaux

 

La flambée des prix du logement n‘a pas épargné notre commune. Seule une politique responsable et cohérente au niveau communal peut contrer cette tendance. La commune doit construire elle-même des logements locatifs pour les ménages à revenu faible et moyen. Les 8,3 millions d’euros destinés dans le cadre du plan pluriannuelle d’investissements à l’urbanisation et de lotissements futurs sont largement insuffisants.

 

Taxer les logements non occupés

 

En spéculant sur la hausse des prix des logements non habités, une minorité s‘enrichit aux frais de la communauté. Afin de mettre un terme à cette situation intolérable, il est indispensable de taxer les habitations inoccupées et les terrains à bâtir non utilisés.

 

Intégrer les personnes à mobilité réduite

 

Pétange, Rodange et Lamadelaine doivent se transformer en localités sans obstacles pour garantir la participation des personnes à mobilité réduite à la vie en commun. La commune devra inviter également les commerces et les services privés à suivre ce principe.

 

Intervenir contre la pauvreté énergétique

 

En soutenant les citoyen.ne.s qui investissent dans l’assainissement durable de leurs maisons ou de leurs appartements, nous voulons à la fois réagir contre le réchauffement climatique et soutenir les ménages qui ont des difficultés à payer leurs factures énergétiques. En outre, la commune aussi devrait conformer ses propres immeubles aux exigences du développement durable.

 

Un concept de mobilité pour contrer les bouchons quotidiens

 

Notre commune doit investir davantage dans la mobilité douce et promouvoir le ralentissement et la réduction du trafic automobile pour améliorer la sécurité et améliorer l’environnement pour les résident.e.s. Une grosse partie des 66 millions d’euros destinés aux infrastructures routières dans le cadre du plan d’investissement pluriannuel doit être réorienter vers ces priorités.

 

Accès à la nature

 

Les enfants ont besoin d‘espaces naturels où ils peuvent bouger librement et acquérir une conscience de la nature. Des crèches nature ou des classes nature s‘imposent, ainsi que des accès sécurisés pour les enfants des quartiers résidentiels.

 

La sécurité est un droit

 

La commune doit établir un plan de sécurité général se basant sur des données fiables par localité et selon la problématique, afin de mieux appréhender les problèmes objectifs et subjectifs de sécurité et de mieux pouvoir y répondre avec les moyens adaptés.

 

Modérer les taxes communales

 

Les taxes et prix facturés pour les services vitaux (eau, eaux usés, déchets et autres services) doivent être échelonnés selon des critères sociaux et écologiques. Nous établissons un modèle de financement alternatif pour assurer les revenus de notre commune, sans hausse de la charge totale pour les résident.e.s. L‘accès à l‘eau potable est un droit humain et doit être garanti à chaque individu. Une consommation de base de 50 litres par jour et par personne doit être gratuite.

 

Soutenir les commerces de proximité

 

Notre commune doit soutenir les commerces de proximité en allouant des immeubles en sa possession à des commerçant.e.s en tenant compte de l‘impact culturel et sociétal de ces projets

lors de la fixation des loyers. Une épicerie solidaire devrait compléter l’offre.

 

Plan de crise

 

déi Lénk Péiteng exige que notre commune développe un plan de gestion de crise « Pandémie » ainsi qu’un plan de gestion de crise « Catastrophes naturelles ».

 

Info+Déi+Lénk+Pétange+du+22+aout+2020

Les autres sections

Photos

no images were found